Y a-t-il différents niveaux de punition en enfer ?

Question : « Y a-t-il différents niveaux de punition en enfer ? »
Réponse : L’idée qu’il existe différents niveaux de punition en enfer est dépeinte de manière imagée dans La Divine Comédie, écrite par Dante Alighieri entre 1308 et 1321. Dans ce poème, le poète romain Virgile guide Dante à travers les neuf cercles de l’enfer. Les cercles sont concentriques, représentant une augmentation progressive de la méchanceté, et culminent au centre de la terre, où Satan est retenu en esclavage. Les pécheurs de chaque cercle sont punis d’une manière qui correspond à leurs crimes. Chaque pécheur est affligé pour toute l’éternité par le péché principal qu’il a commis. Selon Dante, les cercles vont du premier cercle, où habitent les païens non baptisés et vertueux, au centre même de l’enfer réservé à ceux qui ont commis le péché ultime – la trahison contre Dieu.
Bien que la Bible ne dise pas spécifiquement qu’il existe différents niveaux de punition en enfer, elle semble indiquer que le jugement sera effectivement vécu différemment selon les personnes. Dans Apocalypse 20:11-15, les gens sont jugés « selon ce qu’ils avaient fait, tel que cela est inscrit dans les livres » (Apocalypse 20:12). Cependant, toutes les personnes jugées sont jetées dans l’étang de feu (Apocalypse 20:13-15). Donc, peut-être, le but du jugement est de déterminer la sévérité de la punition en enfer.
Un passage plus clair est Luc 10, où Jésus parle de punition comparative. D’abord, Jésus dit ceci à propos d’un village qui rejette l’évangile :  » Je vous le dis, ce jour-là, il sera plus supportable pour Sodome que pour cette ville  » (verset 12). Puis il s’adresse à Bethsaïde et à Chorazin : « Au jour du jugement, Tyr et Sidon seront plus supportables que vous » (verset 14). Quelle que soit la punition que les anciens habitants de Sodome, Tyr et Sidon subissent en enfer, les villes de Galilée qui ont refusé d’entendre le Christ en subiront davantage. Le niveau de punition en enfer semble être lié à la quantité de lumière qu’une personne rejette.
Une autre indication que l’enfer a différents niveaux de punition se trouve dans les paroles de Jésus dans Luc 12 :  » Le serviteur qui connaît la volonté du maître et ne se prépare pas ou ne fait pas ce que le maître veut sera battu de plusieurs coups. Mais celui qui ne sait pas et qui fait des choses qui méritent d’être punies sera battu de peu de coups. A quiconque a reçu beaucoup, on demandera beaucoup ; et à celui à qui on a confié beaucoup, on demandera beaucoup plus  » (versets 47-48).
Quels que soient les degrés de punition que contient l’enfer, il est clair que l’enfer est un lieu à éviter.
Malheureusement, la Bible affirme que la plupart des gens finiront en enfer : « Large est la porte et spacieux est le chemin qui mène à la destruction, et beaucoup entrent par là. Mais petite est la porte et étroite la route qui mène à la vie, et seuls quelques-uns la trouvent » (Matthieu 7:13-14). La question que l’on doit se poser est « sur quelle route suis-je ? ». Les « nombreux » sur la route large ont une chose en commun – ils ont tous rejeté le Christ comme le seul et unique chemin vers le ciel. Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). Quand il a dit qu’il était le seul chemin, c’est précisément ce qu’il voulait dire. Tous ceux qui suivent une autre « voie » que Jésus-Christ sont sur la large route de la destruction, et la souffrance est hideuse, épouvantable, éternelle et inévitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *