Quels sont les meilleurs jeux de la console virtuelle de la Nintendo 3DS ? Nintendo Entertainment System

Sauter à:Page 1Page 2Page 3Page 4Page 5Page 6

Pour tous ses défauts et frustrations, le service Virtual Console de Nintendo – qui aura 10 ans cet automne – représente toujours la tentative la plus complète de traiter les jeux classiques comme des produits viables, dignes de soutien et de promotion. Alors que la bulle du collectionneur continue de gonfler le prix des jeux anciens bien au-delà des limites de la raison, la Console virtuelle offre un havre de raison, où même les oldies les plus rares se vendent pour 10 $ ou moins.

À l’heure actuelle, Nintendo et ses tiers ont publié près de 200 jeux classiques à acheter sur la Console virtuelle de la 3DS, les jeux Super NES étant l’ajout le plus récent de la plateforme au service. Cela fait beaucoup de jeux, et pour ceux qui ne sont pas familiers avec les sorties originales, le prix de 5 à 10 $ attaché aux achats sur la console virtuelle les rend un peu risqués comme achats impulsifs. C’est la raison d’être de ce tour d’horizon : Il ne s’agit pas seulement de lister les sorties, mais aussi de les répartir en trois catégories : Les essentiels, les jeux qui valent la peine d’être joués, et les jeux à éviter.

L’article continue ci-dessous

Chargement de l’annonce…

Nous mettrons à jour cette liste à chaque fois que de nouveaux jeux apparaîtront sur la console virtuelle, alors revenez chaque fois que vous avez des questions sur les dernières sorties ! Ce récapitulatif compte la série 3D Classics de Nintendo et SEGA comme Console virtuelle, mais il n’inclut pas les jeux qui ne sont pas disponibles à l’achat général. Cela signifie qu’il n’y a pas de sorties Game Boy Advance Ambassador 3DS, pas de jeux promotionnels, et pas de titres déréférencés.

Page 1 : Intro & NES
Page 2 : Game Boy
Page 3 : Game Boy Color
Page 4 : Game Gear
Page 5 : 3D Classics
Page 6 : Super NES

Derniers ajouts (13 mai 2016) : Super Punch-Out (Super NES)

L’article se poursuit ci-dessous

Chargement de l’annonce….

Images courtoisie de VG Museum

Nintendo Entertainment System

De loin la plateforme la plus prolifique conservée sur la console virtuelle de la 3DS, la NES était la première console de salon de Nintendo et a établi la place de la société en tant que puissance de première partie. L’inconvénient, c’est que l’approche de Nintendo pour présenter les jeux NES sur la 3DS semble imparfaite – chaque jeu semble sourd et terne, et leur résolution en pixels est très légèrement étirée pour préserver la proportionnalité des jeux au détriment de leur netteté.

Les Essentiels

Balloon Fight
HAL/Nintendo, 1986
Ce clone de Joust occupe une place cruciale dans l’histoire de Nintendo – mais il est aussi très amusant, notamment le mode secondaire Balloon Trip.

Castlevania
Konami, 1987
Une franchise brillante a commencé ici, avec un platformer stimulant dont les contrôles rigides démentent un design de première classe…. et cette musique !

Castlevania III : Dracula’s Curse
Konami, 1990
Pour beaucoup, l’apogée de la série Castlevania – reprenant les prémisses et l’ambiance générale du jeu original et les développant en une grande aventure mettant en scène quatre protagonistes différents et autant d’itinéraires à travers des niveaux inventifs et variés.

Double Dragon II : The Revenge
Technos/Arc System Works, 1990
On peut dire que c’est le brawler le plus beau et le plus jouable de la NES, abandonnant les éléments RPG bizarres de son prédécesseur au profit d’un jeu coopératif de style arcade.

Gargoyle’s Quest II
Capcom, 1992
L’excellente suite du révolutionnaire action-RPG du Game Boy, Gargoyle’s Quest II joue à peu près la même chose que son prédécesseur, mais avec un format plus rapide et moins ramassé.

L’article se poursuit ci-dessous

Chargement de la publicité…

La Légende de Zelda
Nintendo, 1987
La pierre angulaire d’un empire du jeu vidéo. Bien que parfois un peu trop ésotérique – n’ayez pas peur de demander des conseils à un ami – il y a un pourcentage choquant de ce classique qui survit dans les jeux Zelda modernes.

Life Force
Konami, 1988
Suite partielle de Gradius, Life Force sur NES représente l’aboutissement de la longue et laborieuse évolution du shooter d’arcade Salamander vers un shoot-em-up coopératif époustouflant.

Mega Man 2
Capcom, 1989
Lorsque Capcom a décidé de modeler Mega Man 9 sur le meilleur jeu Mega Man de tous les temps, ils se sont tournés vers ce chef-d’œuvre. Malgré quelques défauts, c’est un classique intemporel de l’action.

Mega Man 3
Capcom, 1990
Le troisième Mega Man perd un peu de la simplicité hargneuse de son prédécesseur, mais il offre de nouveaux mouvements (une attaque glissante) et un ensemble surprenant de stages remixés, ce qui explique pourquoi de nombreux fans l’aiment encore plus que Mega Man 2.

Mighty Final Fight
Capcom, 1993
Final Fight n’aurait jamais fonctionné sur le matériel NES, c’est pourquoi Capcom en a fait une version comique super-déformée qui a conservé l’esprit du jeu d’arcade, mais pas son apparence.

NES Open Tournament Golf
Nintendo, 1991
Nintendo a publié d’excellents simulateurs de golf au fil des ans, et celui-ci possède des mécaniques de jeu tout aussi bonnes que la série Mario Golf, sans avoir besoin de jongler avec des éléments de RPG.

Ninja Gaiden
Tecmo, 1989
Le brawler d’arcade léthargique et dérivé est devenu un platformer de précision à grande vitesse sur NES. Venez pour les séquences scénaristiques de style manga, restez pour l’action addictive.

L’article se poursuit ci-dessous

Chargement de l’annonce….

Ninja Gaiden II
Tecmo, 1990
L’idéal platonique d’une suite : Plus grand, plus beau et plus varié que l’original. C’est aussi toujours un peu plus facile… c’est-à-dire seulement principalement écrasant pour l’âme.

Punch-Out!
Nintendo, 1987
Même si vous n’arrivez pas à combattre Mike Tyson à la fin, cela reste un chef-d’œuvre : La boxe en tant que puzzle d’action rythmique, réactif et basé sur des motifs.

River City Ransom
Technos/Arc System Works, 1988
Tout le monde essayait de transformer ses jeux en clones de Dragon Quest à la fin des années 80, alors pourquoi pas un brawler, aussi ? Bourré de personnalité, le sens de l’amusement bouclé de River City Ransom fait plus que compenser son design déséquilibré hilarant.

Super C
Konami, 1990
Nous ne verrons peut-être jamais le Contra original sur la console virtuelle, mais au moins nous avons droit à la suite géniale – une expérience à deux joueurs pour les âges.

Super Dodge Ball
Technos/Arc System Works, 1989
Secrètement issu de la même série que River City Ransom, ce classique prend le sujet improbable de Dodge Ball et le transforme en un brouhaha international réjouissant.

Super Mario Bros. 2
Nintendo, 1988
Oui, il n’a pas été créé à l’origine comme un jeu de Mario. Et alors ? L’aventure la moins conventionnelle de Mario a contribué à pousser les jeux vers un standard plus lent et plus exploratoire, tout en codifiant des personnages qui allaient devenir des piliers de la série pour les décennies à venir.

Super Mario Bros. 3
Nintendo, 1990
Certains diraient que c’est le plus grand jeu NES de tous les temps, et pour cause. Un jeu massif, bourré de secrets, chargé de pouvoirs intéressants, débordant d’invention à chaque étape, c’est un point culminant de l’histoire du jeu vidéo.

L’article se poursuit ci-dessous

Chargement de l’annonce…

Carnaval d’été 92 : Recca
KID/Naxat, 1992Un shooter bref et limité, Recca vaut la peine d’être possédé parce que la cartouche originale est ridiculement rare, et parce qu’il repousse les limites techniques de la NES d’une manière amusante et addictive.

Mérite d’être joué

Adventures of Lolo
HAL, 1989
La série de puzzlers de HAL a beaucoup emprunté au genre du pousseur de boîtes (i.e. Soukoban) mais a mis beaucoup de ses propres idées originales en elle.

Adventure Island II
Hudson/Konami, 1991
Une sorte de retour aux premiers jours du jeu NES, la deuxième sortie de Master Higgins offrait de l’action de plateforme hargneuse et sans prise de tête.

Blaster Master
SunSoft, 1988
Un jeu de plates-formes vif, basé sur l’exploration, dont la principale faiblesse vient de la pénibilité des séquences à pied en top-down où vous devez quitter votre super tank rad-as-heck.

Castlevania II : Simon’s Quest
Konami, 1988
Le maillon faible de Castlevania sur NES, ce RPG d’action précoce a innové mais souffre de secrets inutilement opaques et d’un sentiment d’édentation dû à ses ennemis ennuyeux et à ses plateformes ternes. Jouez-le avec un guide.

City Connection
Jaleco/Hamster, 1988
Un labyrinthe-chase de plates-formes de style arcade à l’ancienne, ou quelque chose comme ça – un peu limité dans sa conception, mais amusant d’une manière révolue.

Clu Clu Land
Nintendo, 1985
La prise la plus connue de Nintendo sur Pac-Man, Clu Clu Land a des joueurs révélant des motifs de pierres précieuses cachées tout en évitant les méchants – sa principale faiblesse étant son schéma de contrôle pointilleux.

L’article continue ci-dessous

Chargement de la publicité….

Crash ‘N the Boys : Street Challenge
Technos/Arc System Works, 1992
Un autre jeu de la série River City Ransom, Street Challenge offre plus de variété que Super Dodge Ball, mais toutes les épreuves sportives scolaires ne sont pas ici gagnantes.

Donkey Kong
Nintendo, 1986
Un classique de l’arcade qui a fait date, la version NES reste assez divertissante… mais la version Game Boy la surpasse en tous points. Sautez celui-ci et achetez plutôt le remake.

Donkey Kong 3
Nintendo, 1986
Injustement décrié par l’histoire, ce jeu de tir n’a à peu près rien à voir avec aucun de ses prédécesseurs, mais il est assez divertissant si vous le prenez sur ses propres termes.

Double Dragon
Technos/Arc System Works, 1988
Plutôt que de convertir fidèlement le brawler d’arcade révolutionnaire sur NES, Technos a décidé de lui donner une refonte massive avec des niveaux retravaillés et un système RPG. Intéressant, mais l’absence de jeu en coopération et la plate-forme maladroite le minent.

Galaga
Namco, 1988
Bien que le portage NES ne soit pas la meilleure version de Galaga disponible, au final, c’est Galaga. Qui n’aime pas Galaga ?

Gradius
Konami, 1986
Un jeu de tir classique, et un formidable défi, mais son suivi Life Force le surpasse à tous les égards.

Mega Man
Capcom, 1987
Le Mega Man original comporte des tas de bonnes idées, mais c’est définitivement un brouillon comparé à ses suites. Mais au moins, vous pouvez le fromager avec des états de sauvegarde !

Mega Man 5
Capcom, 1992
Une nette amélioration après le désastreux Mega Man 4, cette cinquième entrée ressemble un peu au business comme d’habitude, mais offre encore quelques grands moments (par exemple, la scène de Gravity Man) pour qu’elle vaille votre temps.

Mega Man 6
Capcom, 1994
L’ultime hourra 8-bit de Mega Man mérite d’être regardé de plus près de nos jours – ce qu’il manque d’invention, il le compense par de la bizarrerie et du poli.

Metroid
Nintendo, 1987
L’une des créations les plus importantes de Nintendo de tous les temps, mais un peu traînant à jouer de nos jours. Il y a du divertissement à trouver ici… pour les patients.

Mighty Bomb Jack
Tecmo, 1987
L’extraordinaire physique de saut de cette conversion arcade demande un peu de temps pour s’y habituer, mais une fois que vous aurez enveloppé votre tête, vous trouverez ici un platformer créatif de type puzzle.

Le Mystérieux Château de Murasame
Nintendo, 1987
Avec une sortie autrefois réservée au Japon, ce jeu d’action descendant offre plus que la simple nouveauté de son arrivée tardive aux USA.

S.C.A.T.
Natsume, 1991
Le premier des deux jeux d’action coopératifs de Natsume – un peu mal fignolé à l’image des shooters NES, mais suffisamment ambitieux et divertissant pour compenser.

Shadow of the Ninja
Natsume, 1991
L’autre grande sortie de Natsume sur la console virtuelle, ce jeu de plateforme à la Ninja Gaiden n’a pas la finesse de la série légendaire de Tecmo, mais se rattrape sur d’autres plans – comme l’action simultanée à deux joueurs.

Solomon’s Key
Tecmo, 1987
Le premier véritable puzzle-platformer sur NES, Solomon’s Key a l’air simple mais la complexité de ses stages et la férocité de ses monstres ennemis en font un classique intimidant et captivant.

Street Fighter 2010 : The Final Fight
Capcom, 1991
Ni Street Fighter ni Final Fight, ce jeu d’action décalé présente certains des meilleurs visuels de la NES… et son format de jeu fonctionne plutôt bien tant que l’on s’y lance en réalisant qu’il n’a rien à voir avec les franchises dont il porte le titre.

Tecmo Bowl
Tecmo, 1988
Un des classiques du gridiron de tous les temps, Tecmo Bowl ne pâlit que par rapport à sa suite supérieure, que les hackers continuent de mettre à jour pour refléter les rosters et les équipes actuelles.

Wrecking Crew
Nintendo, 1986
Dernière sortie de Mario avant que Super Mario Bros ne définisse son avenir à jamais, cet étrange jeu d’action se situe inconfortablement entre l’action d’arcade et le puzzler – mais il est meilleur que les premiers coups d’œil pourraient vous le faire croire.

Zelda II : L’aventure de Link
Nintendo, 1988Une refonte ambitieuse de The Legend of Zelda, cette suite reste l’étrangeté de la franchise et souffre des mêmes énigmes opaques que Castlevania II. Donnez-lui une chance (et utilisez un guide) et vous pourriez constater qu’elle vous attire.

Save Your Cash

Bases Loaded
Jaleco/Hamster, 1988
Bases Loaded s’est vendu principalement sur la force de ses visuels à l’époque. Ceux-ci ne le coupent plus vraiment, laissant juste un jeu de baseball médiocre.

Dig Dug
Namco, 2013
C’est plutôt cool que ce jeu soit arrivé sur la console virtuelle américaine alors qu’il n’a jamais fait son chemin aux États-Unis. à l’époque, mais en tant que conversion d’arcade, ce n’est que so-so.

Donkey Kong Jr.
Nintendo, 1986
Le design disgracieux des personnages et les contrôles de cette suite simiesque en ont toujours fait un jeu inférieur à son prédécesseur. Jouez plutôt à Donkey Kong 3.

Ghosts ‘N Goblins
Capcom, 1986
Un classique incontestable dans les salles d’arcade, Ghosts ‘N Goblins a coulé (et pué) sur NES grâce au travail de programmation indiciblement bâclé investi dans le jeu.

Ice Climber
Nintendo, 1985
Il n’y a pas de pénurie de jeux d’action coopératifs sur la console virtuelle de la 3DS, alors pourquoi passer du temps à en jouer un avec des contrôles aussi affreux ?

Mach Rider
Nintendo, 1986
Ce jeu de course de combat à base de motos ne ressemble à rien d’autre que Nintendo ait jamais créé, mais « unique » ne se traduit pas toujours par « valable ».

Mario Bros.
Nintendo, 1986
Une conversion assez décente d’un jeu assez décent, mais Nintendo l’a vraiment battu en brèche sur Game Boy Advance – donnez-lui encore quelques années pour retrouver sa valeur.

Mega Man 4
Capcom, 1991
Le point bas des sorties NES de Mega Man, Mega Man 4 est miné par des thèmes de scène insipides, des boss et des armes peu inspirés, et une nouvelle capacité de tir de charge qui gâche le concept fondamental derrière Mega Man.

Milon’s Secret Castle
Hudson, 1987
Un platformer terne et interminable dont les secrets odieusement cachés font que les pires moments de Zelda II ressemblent à une révélation radieuse en comparaison.

Ninja Gaiden III
Tecmo, 1992
Pas un mauvais jeu, mais Tecmo s’est coupé le nez proverbial pour se faire mal : La version américaine a été rééquilibrée pour être atrocement dure et n’a offert que des continues limitées pour empêcher les enfants de battre le jeu en location.

Pac-Man
Namco, 1993
Hey, c’est un classique de tous les temps. Mais cette version est-elle vraiment la forme optimale pour le vivre ? Hmmm.

Renegade
Technos/Arc System Works, 1987
Cela fait aussi partie de la même série que River City Ransom ! Mais probablement la partie la plus mauvaise. A éviter.

Sky Kid
Namco, 1987
Un shoot-em-up à défilement latéral minable.

Spelunker
Irem, 1988
Ce vénérable jeu est devenu un favori à contrecœur au Japon et a inspiré Spelunky. Recommandation : Sautez-le, jouez à Spelunky.

Star Soldier
Hudson/Konami, 1988
Ce jeu a contribué à lancer l’empire des jeux de tir sur PC Engine de Hudson, mais il semble brut et non poli par rapport à ses successeurs.

Super Mario Bros.
Nintendo, 1985
Un grand, grand jeu. Mais vous pouvez aussi acheter Super Mario Bros. Deluxe sur la console virtuelle, qui offre du contenu supplémentaire, des défis bonus, une fonction de sauvegarde et – oh oui – l’intégralité de The Lost Levels en tant que déblocable. Procurez-vous cette version.

Super Mario Bros : The Lost Levels
Nintendo, 2006
Voir ci-dessus.

Wario’s Woods
Nintendo, 1994
Dernière sortie officielle de la NES, ce puzzler peu inspiré a prouvé que tout ce qui portait le visage grotesque de Wario n’était pas forcément gagnant.

Yoshi
Game Freak/Nintendo, 1992Une tentative malencontreuse de sauter dans le train de Tetris par le studio qui allait nous donner Pokémon.

Sauter à:Page 1Page 2Page 3Page 4Page 5Page 6

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *