Principes de base de la politique : Où va l’argent de nos impôts fédéraux ?

Pendant l’exercice 2019, le gouvernement fédéral a dépensé 4 400 milliards de dollars, soit 21 % du produit intérieur brut (PIB) du pays. Sur ces 4,4 billions de dollars, plus de 3,5 billions de dollars ont été financés par les recettes fédérales. Le montant restant (984 milliards de dollars) a été financé par des emprunts. Comme le montre le graphique ci-dessous, trois grands domaines de dépenses constituent la majorité du budget :

  • Sécurité sociale : En 2019, 23 % du budget, soit 1 000 milliards de dollars, ont payé la Sécurité sociale, qui a fourni des prestations de retraite mensuelles d’une moyenne de 1 503 $ à 45 millions de travailleurs retraités en décembre 2019. La sécurité sociale a également fourni des prestations à 3 millions de conjoints et d’enfants de travailleurs retraités, à 6 millions d’enfants et de conjoints survivants de travailleurs décédés et à 10 millions de travailleurs handicapés et leurs personnes à charge admissibles en décembre 2019.
  • Médicament, Medicaid, CHIP et subventions du marché : Quatre programmes d’assurance maladie – Medicare, Medicaid, le programme d’assurance maladie des enfants (CHIP) et les subventions du marché de la loi sur les soins abordables (ACA) – représentaient ensemble 25 % du budget en 2019, soit 1,1 billion de dollars. Près des trois cinquièmes de ce montant, soit 651 milliards de dollars, sont allés à Medicare, qui fournit une couverture santé à environ 61 millions de personnes âgées de plus de 65 ans ou handicapées. Le reste de cette catégorie finance Medicaid, CHIP, ainsi que les coûts des subventions et du marché de l’ACA. Au cours d’un mois normal, Medicaid et CHIP fournissent des soins de santé ou des soins de longue durée à environ 82 millions d’enfants, de parents, de personnes âgées et de personnes handicapées à faible revenu. (Medicaid et CHIP exigent tous deux des paiements de contrepartie de la part des États.) En 2019, 9,6 millions des 11,4 millions de personnes inscrites à une assurance maladie par le biais du marché de l’ACA ont reçu des subventions qui réduisent les primes et les frais remboursables, pour un coût estimé à environ 56 milliards de dollars.
  • Défense et assistance à la sécurité internationale : Un autre 16 pour cent du budget, soit 697 milliards de dollars, a payé pour la défense et les activités internationales liées à la sécurité. La majeure partie des dépenses de cette catégorie reflète les coûts sous-jacents du département de la défense. Le total comprend également le coût du soutien des opérations en Afghanistan et d’autres activités connexes, décrites comme des opérations de contingence à l’étranger dans le budget, dont le financement s’est élevé à 77 milliards de dollars en 2019.

Deux autres catégories représentent ensemble moins d’un cinquième des dépenses :

  • Les programmes de filet de sécurité : Environ 8 % du budget fédéral en 2019, soit 361 milliards de dollars, ont soutenu des programmes qui fournissent une aide (autre que l’assurance maladie ou les prestations de sécurité sociale) aux personnes et aux familles confrontées à des difficultés. Les programmes de filet de sécurité comprennent : les parties remboursables du crédit d’impôt sur le revenu gagné et du crédit d’impôt pour enfants, qui aident les familles de travailleurs à revenu faible ou modéré ; les programmes qui fournissent des paiements en espèces aux personnes ou aux ménages admissibles, notamment le revenu de sécurité supplémentaire pour les personnes âgées ou handicapées pauvres et l’assurance chômage ; diverses formes d’aide en nature pour les personnes à faible revenu, notamment le SNAP (coupons alimentaires), les repas scolaires, l’aide au logement à faible revenu, l’aide à la garde d’enfants et l’aide au paiement des factures d’énergie domestique ; et divers autres programmes tels que ceux qui aident les enfants maltraités ou négligés.

    Ces programmes permettent à des millions de personnes de sortir de la pauvreté chaque année. Une analyse du CBPP utilisant la mesure supplémentaire de la pauvreté du recensement montre que les programmes gouvernementaux de filet de sécurité ont maintenu 37 millions de personnes hors de la pauvreté au cours de l’année civile 2018. Sans aucune aide gouvernementale au revenu, qu’elle provienne des programmes de filet de sécurité ou d’autres soutiens au revenu comme la sécurité sociale, le taux de pauvreté aurait été de 24,0 % en 2018, soit près du double du taux réel de 12,8 %. Et ces programmes ont réduit la profondeur de la pauvreté pour des millions d’autres personnes, même lorsqu’ils ne les font pas passer au-dessus du seuil de pauvreté.

  • Intérêts sur la dette : Le gouvernement fédéral doit verser régulièrement des intérêts sur l’argent qu’il a emprunté pour financer les déficits passés – c’est-à-dire sur la dette fédérale détenue par le public, qui a atteint 16 800 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2019. En 2019, ces paiements d’intérêts ont réclamé 375 milliards de dollars, soit environ 8 % du budget.

Comme le montre le graphique, le cinquième restant des dépenses fédérales soutient une variété d’autres services publics. Il s’agit notamment de fournir des soins de santé et d’autres prestations aux anciens combattants et des prestations de retraite aux employés fédéraux retraités, de garantir la sécurité des aliments et des médicaments, de protéger l’environnement et d’investir dans l’éducation, la recherche scientifique et médicale et les infrastructures de base telles que les routes, les ponts et les aéroports. Une toute petite tranche – moins de 1 % du budget – va aux programmes non sécuritaires qui opèrent à l’échelle internationale, y compris les programmes fournissant de l’aide humanitaire.

Alors que les critiques décrient souvent les « dépenses gouvernementales », il est important de regarder au-delà de la rhétorique et de déterminer si les services publics réels que le gouvernement fournit ont de la valeur. Dans la mesure où ces services valent la peine d’être payés, la seule façon de le faire est en fin de compte avec les recettes fiscales. Par conséquent, lorsque l’on réfléchit aux coûts que les impôts imposent, il est essentiel d’équilibrer ces coûts avec les avantages que la nation reçoit des services publics.

Annexe

Parce que nous discutons des dépenses fédérales totales, nous ne distinguons pas les programmes financés par les recettes générales de ceux financés par des recettes dédiées (par exemple, la sécurité sociale). Pour plus d’informations, voir Policy Basics : Les charges sociales fédérales.

Nous avons basé nos estimations des dépenses de l’exercice 2019 sur les données historiques les plus récentes publiées par l’Office of Management and Budget. (L’exercice fiscal fédéral 2019 s’est déroulé du 1er octobre 2018 au 30 septembre 2019.)

Les grandes catégories de dépenses présentées dans ce document ont été construites sur la base de classifications couramment utilisées par les agences budgétaires. Les catégories sont construites en regroupant les programmes et activités connexes en grandes fonctions, qui sont elles-mêmes décomposées en sous-fonctions. Les détails de la façon dont les catégories utilisées dans ce document ont été construites à partir de ces fonctions et sous-fonctions sont décrits ci-dessous.

Sécurité sociale:

Cette catégorie comprend toutes les dépenses de la fonction Sécurité sociale (650), y compris les prestations et les coûts administratifs.

Medicare, Medicaid, CHIP et subventions au marché:

Cette catégorie se compose de la fonction Medicare (570), y compris les prestations, les coûts administratifs et les primes, ainsi que le compte « Subventions aux États pour Medicaid », le compte « Fonds d’assurance maladie des enfants », le « Crédit d’impôt remboursable sur les primes et les réductions de participation aux coûts », et deux autres petits comptes soutenant les subventions au marché de la loi sur les soins abordables (tous dans la fonction 550).

Défense et assistance à la sécurité internationale :

La plus grande composante de cette catégorie est la fonction de défense nationale (050). En outre, cette catégorie comprend la sous-fonction d’assistance à la sécurité internationale (152) de la fonction des affaires internationales.

Programmes de filet de sécurité :

Cette catégorie comprend tous les programmes de la fonction de sécurité du revenu (600), sauf ceux des deux sous-fonctions suivantes : retraite et invalidité des employés fédéraux (602) et assurance retraite et invalidité générale (601). Cette dernière contient la Pension Benefit Guarantee Corporation et couvre également les programmes qui fournissent des prestations de retraite et d’invalidité à certains petits groupes de travailleurs du secteur privé.

Intérêt sur la dette:

Cette catégorie contient la fonction d’intérêt net (900).

D’autres domaines de programme:

Cette catégorie comprend toutes les dépenses fédérales qui ne sont pas incluses dans l’une des cinq catégories définies ci-dessus. Les sous-composantes de cette catégorie qui sont affichées dans le graphique sont définies comme suit :

  • Les prestations pour les retraités et les anciens combattants fédéraux : Cette sous-catégorie regroupe la fonction des prestations et services aux anciens combattants (700) et la sous-fonction retraite et invalidité des employés fédéraux (602, qui fait partie de la fonction sécurité du revenu).
  • Transports : Cette sous-catégorie comprend l’ensemble de la fonction transport (400).
  • Éducation : La sous-catégorie éducation regroupe trois sous-fonctions de la fonction éducation, formation, emploi et services sociaux : enseignement élémentaire, secondaire et professionnel ; enseignement supérieur ; recherche et aides générales à l’éducation (sous-fonctions 501, 502 et 503, respectivement).
  • Science et recherche médicale : Cette sous-catégorie est constituée de la fonction générale science, espace et technologie (250) et de la sous-fonction recherche et formation en santé (552).
  • Non-sécurité internationale : Cette sous-catégorie se compose de la fonction affaires internationales (150), à l’exception de l’assistance à la sécurité internationale, qui est incluse dans la défense, ci-dessus.
  • Tout autre : Cette sous-catégorie est constituée de toutes les autres dépenses fédérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *