Le défi des maladies neurodégénératives

Aujourd’hui, 5 millions d’Américains souffrent de la maladie d’Alzheimer, 1 million de la maladie de Parkinson, 400 000 de la sclérose en plaques (SEP), 30 000 de la sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Lou Gehrig) et 30 000 de la maladie de Huntington. Étant donné que les maladies neurodégénératives frappent principalement au milieu ou à la fin de la vie, leur incidence devrait monter en flèche avec le vieillissement de la population. Si rien n’est fait, dans 30 ans, plus de 12 millions d’Américains souffriront de maladies neurodégénératives. Trouver des traitements et des remèdes pour les maladies neurodégénératives est un objectif de plus en plus urgent.

Ces dernières années, les scientifiques du Harvard NeuroDiscovery Center et bien d’autres ont fait de grands progrès dans la compréhension des causes sous-jacentes des maladies neurodégénératives. Au fur et à mesure que nous découvrons plus de détails sur ces maladies, nous sommes convaincus qu’à terme, nous serons en mesure de les traiter et de les prévenir. Mais comme pour la plupart des grandes entreprises, plus les ressources que nous mettons en œuvre sont importantes, plus les progrès vers notre objectif sont rapides. Si – en tant que communauté – nous voulons éviter l’impact imminent et dramatique de ces maladies sur notre population de plus en plus âgée, nous devons tous redoubler d’efforts, maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *